L’astrologie tibétaine

Le calcul de l’énergie qui est le karma et l’influence de l’astrologie chinoise compose l’astrologie tibétaine. La relation entre l’être humain et la Nature est également présente dans cette forme d’astrologie. Des questions se posent alors sur l’origine et les composantes de l’astrologie tibétaine.

Les origines historiques de l’astrologie tibétaine

La chine est la première source historique de l’astrologie tibétaine car l’empereur tibétain Songtsen-gampo avait épousé une princesse chinoise qui ramena avec elle divers textes chinois sur l’astrologie. Ainsi, la cour impérial tibétain commença a utilisé les noms des douze animaux du zodiaque chinois pour designer les années. La partie indienne de l’astrologie tibétaine est arrivé avec l’introduction du Tantra de Kalachakra qui fait usage du cycle de Jupiter de 60 ans. . Il existe donc deux astrologies tibétaines : celle d’origine chinoise appelée Djoungtsi ou astrologie des Éléments comme la terre, le bois et le feu, et celle d’origine indienne dénommée Kartsi ou astrologie des étoiles qui se réfère aux planètes du système solaire comme Mars et Jupiter.

Les composantes de l’astrologie tibétaine

5 éléments composent l’astrologie tibétaine dont voici la liste et leurs significations

– Le Bois qui est le symbole de vitalité, de création et d’harmonie.

– Le Feu qui décrit la joie de vivre et l’idéalisme La Terre symbolisant la  sagesse, l’importance pour les réalisations matérielles.

– Le Métal ou le fer qui met en avant la sévérité et le dilemme du choix entre la morale et les plaisirs matériels.

– L’Eau qui se réfère au repos, au calme, et la patience

Ces différents éléments mettent en avant les traits qui caractérisent la personnalité humaine en général. L’astrologie Tibétaine est composée de 12 signes qui chacun représentant un animal : le lièvre, le dragon, le serpent, le cheval, le mouton, le signe, l’oiseau, le chien, la cochon, le rat, le bœuf et enfin le tigre. Des différences entre l’astrologie occidentale et l’astrologie indo-tibétaine se trouve essentiellement sur le calcul du zodiaque. L’astrologie occidentale se réfère au zodiaque tropique, qui se base sur les différentes phases du parcours apparent du Soleil autour de la Terre contrairement à l’astrologie tibétaine qui se réfère au zodiaque sidéral, basé sur les groupements d’étoiles se trouvant à l’arrière-plan de la course solaire. Des points commun existent entre ces deux astrologies comme l’utilisation des éléments (feu, terre) ou la rotation des planètes pour déterminer les ascendants ou les signes qui se complète.

Le rôle de l’astrologue dans la société tibétaine

Pour connaitre son avenir le tibétain faisait appel au tsipa ou l’astrologue qui  était la plupart du temps un lama ou un religieux. Il tient ainsi une place importante dans la société tibétaine surtout à l’heure actuelle dans les milieux ruraux. Ainsi, le tsipa établissait les calendriers des fêtes religieuses, et les dates propice pour la célébration d’un événement particulier dans le monastère. Le lama-astrologue tibétain calculait et interprétait l’horoscope de naissance des nouveau-nés, étudiait la compatibilité des horoscopes des futurs époux. Des pouvoirs magique lui sont attribué pour éloignés les mauvais esprits ou l’influence néfaste de certains astres. Ainsi, des rituels, des talismans peuvent être utilisé par l’astrologue à cet effet. Le tsipa a aussi pour mission de consulter les astres pour déterminer le jour, l’heure ou la date à laquelle une famille devrait procéder à l’enterrement d’un défunt et quelles pratiques magiques étaient nécessaires pour purifier son âme et lui permettre ainsi une meilleure réincarnation. Jusqu’à aujourd’hui l’astrologie a été assimilée par les tibétains à une véritable médecine. L’astrologie tibétaine est alors intimement liée au bouddhisme, et que parmi les plus proches conseillers du Dalaï Lama se trouvent des astrologues. Des écoles d’astrologie ont été ouverte dans les villes d’exile des tibétains en inde.

L’astrologie occidentale
L’astrologie celtique